Recherche & Développement

Chez Smart/Origin nous mettons l’innovation au coeur de notre processus de travail. 

Les produits et solutions de Smart/Origin sont issus d’un processus d’innovation mettant en jeu notre expertise au niveau technique et sur la conception par l’usage. C’est en investissant massivement dans la R&D que nous construisons ce socle technologique qui nous permet de vous proposer les solutions de demain pour la valorisation de vos données.

En investissant dans des programmes d’innovation techniques et d’usage, Smart/Origin construit la base des produits et solutions qui seront proposées demain pour répondre aux problématiques de valorisation de vos données.

On estime à 0,5% la part des données réellement exploitées

Aujourd’hui, les organisations qu’elles soient privées ou publiques sont confrontées à de plus en plus de données autant internes qu’externes qui complexifient l’environnement dans lequel elles évoluent. 

L’information étant la variable stratégique de l’organisation et ce qui lui permet de se différencier de ses concurrents grâce aux connaissances qu’elle capitalise, sa collecte et son exploitation sont devenus des enjeux essentiels à la performance et à la pérennisation des activités.

Ainsi même si les organisations réussissent à capter efficacement des données externes disparates et hétérogènes, elles n’arrivent pas toujours à les exploiter pour en tirer des connaissances et des indications orientant leur stratégie.

En effet, les données étant collectées via des canaux très divers tels que les achats, les objets connectés, les formulaires ou encore les réseaux sociaux par exemple, il est souvent difficile de les intégrer à la base de données internes existante.

On estime à seulement 0,5% la part des données réellement exploitées. Ce chiffre peut être expliqué par trois facteurs : le manque de moyens dédiés à la collecte, l’extraction et l’exploitation des données, l’apparition de nouveaux axes d’analyse et l’apparition de formats de données qui ne sont pas gérés par les dispositifs présents sur le marché. 

En outre, si les données sont sous-exploitées c’est parce que plusieurs axes d’analyse sont peu connus ou peu utilisés pour tirer parti des ressources de l’entreprise. Entre autres, l’analyse géographique des données est une mine d’informations grandement négligée par les organisations alors qu’elle présente de nombreux attraits. 

Enfin les avancées technologiques permettent aux entreprises de collecter des donnée sous de nouveaux formats mais peu d’entreprises bénéficient d’outils en capacité de les traiter. Or, sans exploitation pertinente ces données n’ont aucune valeur pour les organisations et la rentabilité des outils de collecte de données est alors remise en question. 

Smart/Origin focalise ses opérations de R&D sur la mise en oeuvre de solutions permettant de se connecter aux sources de données pour les exploiter sans les stocker.

 

La réponse du géodécisionnel aux problématiques métier

80% des données présentent un caractère géographique: on parle désormais de données géographiques pour désigner les données incluant un axe d’analyse géocentré. 

Le fait de pouvoir visualiser ses données sur une carte rend possible la détection de corrélations non visibles depuis un tableau : l’analyse carto-centrée permet alors d’indiquer et d’expliquer des phénomènes et révèle de nouvelles opportunités pour les organisations à partir des données qu’elles détiennent.

Les solutions géodécisionnelles sont alors un vecteur d’innovation pour les entreprises: elles signalent des axes d’amélioration et d’optimisation en valorisant les données avec un axe d’analyse supplémentaire.

L’apparition de ces outils et leur utilisation par les organisations redistribuent les cartes du jeu, notamment au sein des environnements hautement concurrentiels. Il ne s’agit plus seulement d’exploiter des données pour conserver des parts de marché mais de mettre en valeur les données détenues par les organisations pour leur assurer une croissance, gagner des parts de marché sur les segments sur lesquelles elles sont présentes et conquérir de nouveaux marchés

Prenons l’exemple d’un directeur commercial qui chercherait à comprendre pourquoi son chiffre d’affaires est en baisse récemment. En se basant sur des éléments contextuels et géographiques, le directeur commercial peut alors déterminer que l’arrivée d’un nouveau concurrent est à l’origine de cette baisse d’activité. 

En représentant les domiciles de ses clients, la localisation de son magasin et de celui de son concurrent sur une carte, le directeur commercial peut alors déterminer quels sont les clients les plus susceptibles d’être affectés par la proximité relative du concurrent par rapport à leur domicile. 

La carte devient alors un outil appuyant une stratégie bien définie : le directeur commercial cherche à trouver les leviers d’action pour contrer l’effet de proximité de son concurrent sur ses clients et à faire en sorte qu’ils viennent plutôt dans son magasin. La représentation graphique ici permet d’isoler une partie de la population en croisant les données géographiques et les fréquences d’achat des clients par exemple et de réaliser des actions commerciales qui leur sont réellement spécifiques. 

Cet exemple illustre une possibilité parmi tant d’autres concernant l’utilisation des outils géodécisionnels par les organisations. Le géodécisionnel a vocation à répondre aux besoins métier rencontrés par les organisations au quotidien et à leur permettre de trouver des solutions adéquates en croisant plusieurs sources de données et plusieurs axes d’analyses.