Articles

La semaine dernière, nous vous présentions comment la carte interactive permet de valoriser les équipements publics et les services aux habitants que proposent les métropoles, communautés d’agglomération et villes. En effet, de nombreuses compétences leur incombent quant à la gestion des déchets, des déplacements ou encore du logement.

Dans cet article, nous vous présenterons trois autres cas d’application possibles d’une carte interactive concernant les services aux habitants. Cet article fait partie d’une série thématique traitant des problématiques auxquelles sont confrontées les collectivités territoriales et pour lesquelles nous évoquerons les atouts d’une carte interactive comme support de communication et vecteur de dialogue entre élus et administrés.

Service n°1 : les travaux et projets structurants 

La cartographie est un support de communication efficace car elle permet d’agréger un volume important de données et de visualiser des informations très différentes sur un même plan. La carte interactive est donc une bonne façon d’informer les citoyens des grands projets qu’entreprend la collectivité et de leur apporter une visibilité accrue.

On peut ainsi connaître les différents chantiers à venir, qu’ils concernent la création d’une nouvelle zone commerciale ou industrielle, la réhabilitation de bâtiments historiques ou l’entretien des voiries et le changement des infrastructures de traitement des eaux usées. On informe donc les habitants des différents bouleversements qui pourraient les affecter afin de leur permettre d’anticiper et de se renseigner sur les aménagements temporaires qu’ils devront considérer.

Ainsi, dans le cas de travaux d’entretiens des voiries, la carte interactive situera avec précision l’ensemble des routes et tronçons affectés par le chantier et proposera des itinéraires de déviation, ce qui diminuera l’impact négatif de ces travaux sur le quotidien des habitants. Ou de communiquer en cas de forte neige sur la praticabilité des routes pour leur permettre de gérer les imprévus et de gagner en réactivité.

La cartographie permet donc aux habitants d’être toujours au courant des différents travaux et chantiers lancés par la localité, de leur impact en termes de logistique et de gérer le quotidien en l’adaptant par la connaissance des projets en cours ou à venir.

Service n°2 : la culture

La culture fait partie des prérogatives qui incombent aux collectivités territoriales ainsi sa promotion est essentiel afin d’accroître son attractivité et la portée des initiatives culturelles lancées à destination des habitants.

La carte interactive peut ici prendre la forme d’un agenda culturel. La carte permettrait de visualiser l’ensemble des événements à venir sur le territoire et de trouver les activités culturelles les plus proches grâce à un outil de géolocalisation. On bénéficiera d’informations complémentaires telles que la date de l’événement, les horaires ou encore le tarif s’il s’agit d’une activité payante.

La cartographie souligne donc le dynamisme et les initiatives culturelles des collectivités territoriales et incite au développement de la vie sociale des différents secteurs du territoire. Véritable vecteur d’attractivité et signe d’engagement des collectivités en faveur des habitants, la culture peut ainsi être promue et ses initiatives encouragées par l’augmentation leur portée auprès des citoyens, qui connaissent la programmation en cours et à venir.

Service n°3 : l’alimentation

Lorsqu’on pense aux compétences des collectivités territoriales vis-à-vis des habitants, on pense souvent au logement, au transport et à la propreté. Pourtant, on oublie un aspect très important des services qui peuvent être rendus aux citoyens : informer sur l’alimentation. L’alimentation est un sujet qui touche toutes les catégories de la population sans exception et certaines collectivités s’engagent aujourd’hui en faveur de l’agriculture locale et de sa promotion.

La carte interactive peut intervenir par la mise en valeur des circuits courts proposés au sein du territoire par les producteurs et répertorier tous les lieux proposant un accès privilégié à des denrées alimentaires issues de l’agriculture locale. Ainsi, on pourra représenter sur la carte, les marchés locaux et les halles, les exploitations agricoles locales, les associations et les coopératives d’agriculteurs et enfin les exploitations qui bénéficient d’Appellation d’Origine Protégée. Les productions issues de l’agriculture biologique peuvent être mises en valeur par le biais d’une mention apposée sur la carte interactive, qui vient compléter les informations à disposition du consommateur.

Par ce biais, on soutient l’économie locale et on capitalise sur les richesses de son territoire et les savoir-faire des artisans et producteurs locaux. La qualité de vie en devient plus qualifiée car on donne des alternatives aux circuits d’achats habituels qui permet à la fois de valoriser le travail des locaux et de proposer des produits variés avec des possibilités de consommer bio.

La carte interactive apporte davantage d’informations concernant l’ensemble des services proposés aux habitants par les collectivités territoriales. Véritable outil de communication, elle permet de souligner les services les plus importants et qui impliquent la vie des citoyens au quotidien. Á l’arrivée ? Une plus grande transparence concernant les prérogatives des collectivités et une valorisation des acteurs et richesses du territoire.

 


Article rédigé par Imane Dekkoune

Pour continuer à utiliser les services de Google Maps afin d’afficher des cartes interactives sur leurs sites web, les collectivités locales, les organismes publics et les entreprises devront passer à la caisse à partir du 16 juillet !

 

Jusqu’alors généreux avec les sites web exploitant en masse les API de son service de cartographie, Google Maps a revu sévèrement sa grille tarifaire. En effet, jusqu’à présent, les sites web ne payaient qu’au-delà de 25 000 affichages de leurs cartes par jour.
Ce quota passe à 28 000… par mois, soit un peu moins de 1 000 affichages gratuits par jour !

Un changement radical de politique tarifaire qui va impacter très fortement les collectivités locales, organismes publics, acteurs du tourisme et entreprises.

Prenons par exemple, le site web www.isere-tourisme.com du Comité Départemental du Tourisme de l’Isère, culminant à plus de 100 000 visites par mois. Si chaque visiteur consulte au moins une fois la carte interactive, élément central du site, la facture mensuelle s’élèvera à partir du 16 juillet à 500 € / mois au lieu de 0 auparavant.

Autant dire que la note risque d’être salée pour les nombreuses collectivités et entreprises intégrant les services de Google Maps pour étoffer leur site web ou leur application.

De surcroît le timing imposé par Google est serré puisque les nouvelles conditions tarifaires entrent en vigueur dés le 16 juillet. Certaines collectivités locales risquent de voir disparaître leurs cartes brutalement, faute de temps pour gérer la situation et basculer vers une autre solution.

Quelles alternatives pour remplacer Google Maps ?

Face à une telle hausse des coûts et au risque de voir votre carte rapidement remplacée par un message d’erreur, que faire ? Pour cela 2 alternatives pour remplacer Google Maps s’offrent à vous :

Option #1 — réservée aux plus bricoleurs :

Développer par vous même votre carte interactive en utilisant une solution open source comme OpenStreetMap

L’atout des solutions libres réside dans le fait qu’elles sont par natures gratuites, mais ne perdez pas de vue que vous ne disposerez pas d’une solution clé en main et qu’il faudra supporter en interne le coût d’un développement spécifique.

De plus, même des services gérés bénévolement et à but non lucratif ont des limites, c’est le cas des services OpenStreetMap de fond de carte ou de géocodage. Il faut en effet bien financer à un moment ou un autre l’infrastructure qui n’est pas extensible à l’infini. Afin d’éviter que leurs serveurs ne surchauffent, OpenSreetMap limite donc l’usage de ses services et vous pousse à investir dans votre propre solution d’hébergement.

Autre inconvénient avec cette solution en open source, vous ne maîtrisez pas pleinement les données affichées sur la carte car OpenStreetMap affiche des données recueilles et publiées par n’importe quel membre de leur communauté d’utilisateurs.
En somme, en utilisant OpenStreetMap pour développer votre carte interactive, votre organisation s’expose au risque de diffuser des informations partielles ou potentiellement fausses.

Option #2 — pour les organisations souhaitant faire le choix d’une solution pérenne tant techniquement qu’économiquement : 

Saisir l’opportunité d’être accompagné par un éditeur de solutions de cartographie web, afin d’obtenir une carte interactive offrant le meilleur service d’information à votre public.

Pour ce rôle, faîtes confiance à Smart/Origin, start-up innovante officiant dans les domaines de la data visualisation, du développement web et mobile et des systèmes d’informations géographiques !

Notre équipe accompagne de nombreuses collectivités locales, organismes publics et entreprises dans l’exploitation du potentiel géographique de leurs données pour développer l’attractivité de leurs territoires, piloter leurs activités et rendre l’information accessible et lisible au plus grand nombre.

Pour remplacer Google Maps, nous vous proposons notre offre Cities, pensée pour offrir à votre public une expérience cartographique immersive au service de la découverte de votre territoire et de la valorisation de votre patrimoine.

Avec Cities, vous représentez sur votre carte interactive l’ensemble des points d’intérêts et acteurs locaux de votre territoire :  lieux touristiques, commerces, lignes de transport en commun, restaurants, hôtels, espaces naturels, centres d’affaires… Habillée aux couleurs de votre organisation, votre carte interactive trouvera une place de choix sur votre site web pour booster votre communication et attirer plus de visiteurs.

 

5 raisons de choisir l’offre Cities de Smart/Origin comme alternative à Google Maps 

 

 

1#   Le sens du design dans le moindre détail pour une carte habillée à vos couleurs

Chez Smart/Origin, nous mettons à votre disposition les talents de notre directrice artistique pour habiller votre carte interactive aux couleurs de votre organisation. C’est l’assurance que votre carte interactive soit unique et différenciante. Elle deviendra rapidement un élément central de votre site web et de votre communication digitale pour valoriser votre patrimoine et accroître l’attractivité de votre territoire.

2#   Une expérience d’utilisation au service de la découverte de votre territoire

Avec Cities, vous organisez facilement les points d’intérêts et lieux emblématiques de votre territoire en thématiques, catégories et filtres pour faciliter la navigation de vos visiteurs. Un système de suggestion permet d’accéder rapidement à vos contenus et de proposer des parcours thématiques et différents itinéraires personnalisés : circuits, balades, lignes de transports…

3#   Une carte adaptée à tous les supports et s’intégrant sans coutures

Qu’il s’agisse d’intégrer une carte interactive dans votre site web ou dans votre application web, Cities s’adapte à votre environnement. Le responsive design de votre carte interactive permet à votre dispositif de communication d’être accessible depuis n’importe quel navigateur web et sur tous les formats de smartphones et tablettes. C’est l’assurance que votre carte interactive soit toujours consultable en situation de mobilité.

4#   La possibilité d’enrichir votre carte avec des contenus et services à forte valeur ajoutée

Avec Cities, offrez à votre public une expérience cartographique immersive au service de la découverte de votre territoire et de la valorisation de votre patrimoine. Vous avez la possibilité de raconter l’histoire de vos lieux emblématiques, de proposer des informations contextuelles et d’enrichir le contenu associé à vos points d’intérêts grâce à des fiches détaillées s’ouvrant d’un simple clic sur votre carte.

Avec Cities, vous pouvez également proposer à vos visiteurs un calculateur d’itinéraires pour leurs permettre de rechercher une balade, un parcours ou de créer un itinéraire personnalisé.

5#   Un accompagnement sur mesure au service de la réussite de votre projet

Enfin, avec Smart/Origin, vous faites le choix d’un partenaire proche de vos préoccupations, vous accompagnant tout au long des étapes structurantes de votre projet et s’assurant de l’hébergement, des évolutions et de la maintenance de votre carte interactive.

Pour la réussite de votre projet, une équipe dédiée à votre organisation sera composé de profils complémentaires : ingénieur de développement, designer d’interface, architecte, chef de projet.

6#   Bonus : un retour d’expérience sur Cities

« Cities est un outil très intuitif et facile d’utilisation, nous constatons des résultats positifs de la part du grand public l’utilisant sur notre site web. Nos usagers plébiscitent l’ergonomie et la facilité de navigation de la carte interactive. Pour notre part, nous avons particulièrement apprécié votre réactivité pour faire évoluer la carte et répondre à toutes nos requêtes. » : Magali Brunet, Communauté d’Agglomération Cannes Pays de Lérins

Vous souhaitez remplacer Google Maps dès à présent et en savoir plus sur Cities ?

Envoyez nous un email à contact@smart-origin.com
ou appelez notre équipe au 04 76 41 16 69 pour échanger plus longuement sur votre projet.

Les métropoles, services, communautés d’agglomération et les villes élaborent des stratégies et mettent en place des actions publiques à destination de plusieurs publics tels que les habitants, entreprises, touristes ou encore les étudiants.

Dès lors, il est essentiel d’informer les citoyens sur les services qui sont mis à leur disposition par les collectivités territoriales afin qu’ils soient utilisés par le grand nombre. Les services aux habitants permettent d’augmenter l’attractivité d’une collectivité et d’en dresser un portrait positif et flatteur reflétant la qualité du cadre de vie.

Cet article fait partie d’une série thématique traitant des problématiques auxquelles sont confrontées les collectivités territoriales et pour lesquelles nous évoquerons les atouts d’une carte interactive comme support de communication et vecteur du dialogue entre élus et administrés.

Service n°1 : la gestion et le traitement des déchets

S’il est un service aux habitants qui est simplifié par l’usage d’une carte interactive, c’est bien le service de gestion des déchets. L’utilisation d’une carte interactive permet de bénéficier d’une information claire et précise concernant les modalités de traitement des déchets : en projetant les points de ramassage collectifs sur une carte, on propose une information transparente et surtout disponible aux habitants qui savent désormais où se situe le point de collecte des déchets le plus proche.

Cette communication adresse plusieurs objectifs : faire connaître la position de la collectivité vis-à-vis du traitement des déchets et son engagement en faveur du développement durable mais aussi inciter les citoyens à s’engager pour le développement durable par le tri en leur permettant de visualiser les containers les plus proches de chez eux et qui permettent de recycler sans effort considérable de leur part.

Concrètement, sur la carte interactive cela s’illustre par la possibilité qu’ont les habitants de distinguer les différentes modalités de traitement des déchets proposées, où chaque modalité correspond à un pictogramme ou à un point de couleur différente. On promeut aussi le recyclage et les initiatives donnant une seconde vie aux vêtements ou objets électroménagers en état de marche ou réparables, qui permettent de s’ancrer dans une volonté de consommer responsable.

Service n°2 : les transports en commun

La carte interactive des transports compte parmi les usages les plus répandus des collectivités afin d’aborder la gestion des déplacements au sein du territoire.

La notion d’interopérabilité se traduit désormais au sein des collectivités comme une réelle ambition affichée et assumée de connecter au maximum les différents modes de transports présents au sein du territoire entre eux pour démocratiser et faire adhérer le plus grand nombre de citoyens à l’utilisation des transports en commun. Il s’agit alors de démontrer par la carte qu’il est facile et non contraignant d’effectuer un trajet auparavant totalement réalisé en voiture, en transports en commun au moins partiellement. On répertorie sur la carte l’ensemble des parking relais et des transports en commun à proximité, ce qui permet aux personnes contraintes d’utiliser leur voiture de les stationner – gratuitement ou à un tarif très compétitif – près d’un arrêt de bus, tramway ou d’une gare. Ces personnes sont obligées d’utiliser au moins en partie leur véhicule alors on prouve la facilité de passer d’un mode de transport à un autre et on met l’accent sur le passage régulier et fréquent des transports en commun.

Outre ce premier type d’usagers, il s’agit d’inciter les personnes pouvant se passer totalement de leur véhicule personnel au quotidien à utiliser les transports en commun à la fois en insistant sur un gain de temps grâce aux désengorgements des voies et un temps de trajet plus rapide grâce aux voies dédiées aux transports en commun. Les usagers doivent être incités à se reporter sur les transports en commun lorsqu’ils peuvent se passer totalement de leur voiture et être convaincus de la fiabilité des transports en cas de report total.

Afin de compléter l’offre des transports palliant l’utilisation de la voiture au quotidien, on met en avant les atouts des transports doux comme le vélo en valorisant les voies dédiées et les pistes cyclables sécurisées. De même qu’il est souvent possible de bénéficier d’un service de voitures en auto-partage, ce qui renforce l’attractivité des transports en commun et collectifs au détriment du tout voiture.

Enfin, démontrer la performance des transports en commun est d’autant plus important qu’il s’agit d’un service public signe de dynamisme et d’implication au quotidien des collectivités locales et de l’intérêt qu’elles portent à l’ensemble des usagers. Véritable vecteur pour l’inclusion sociale, l’accès à la formation et à l’emploi, les transports font partie de ces enjeux qui font la force d’une collectivité et contribuent à l’amélioration de qualité de vie au sein d’un territoire.

Service n°3 : le logement social

Le logement social compte parmi les prérogatives des collectivités territoriales car il s’agit de mettre à disposition une offre de logements sociaux pour l’ensemble de la population et plus particulièrement à destination des plus précaires.

La carte interactive permet ici de rendre compte de la localisation des logements sociaux ainsi que de leur proportion au sein du parc locatif global et de la composition de l’offre sociale (ex: T1, T2…). On visualise également les constructions en cours, les réhabilitations effectuées et les chantiers à venir. L’intérêt est d’associer cette représentation visuelle des logements sociaux à une valorisation de l’action de l’ensemble des acteurs intervenant en amont et en aval du processus d’attribution et de gestion du parc de logements sociaux.

Les habitants peuvent ainsi trouver l’emplacement et des informations diverses au sujet des agences pour l’habitat social, des offices HLM et de l’agence locale de la CAF par exemple. L’objectif est de faciliter l’accès aux démarches administratives et d’annoncer une transparence dans le suivi des dossiers et de l’attribution des logements en affichant par exemple le temps d’attente moyen pour accéder à un logement social selon les secteurs. L’orientation du public est donc un objectif premier et prioritaire car il conditionne la bonne gestion des demandes et des cas particuliers en lui permettant d’adresser le bon interlocuteur au bon moment.

Pour résumer, la carte interactive est le moyen d’apporter un meilleur service d’informations à vos habitants et de véhiculer un message positif et attrayant sur votre site web. Véritable reflet de votre territoire, la carte vient souligner vos atouts et points d’intérêt et mettre en lumière les services que vous proposez aux habitants. A l’arrivée ?  Un vent de modernité souffle sur vos prérogatives pour valoriser vos actions et stratégies territoriales.


Article rédigé par Imane Dekkoune

Selon l’Observatoire du déménagement, près de 3 millions de déménagements ont lieu chaque année en France. Preuve en est que le marketing territorial et la valorisation du territoire ont du sens et du potentiel pour attirer de nouvelles personnes.

Communautés d’agglomérations, métropoles ou régions : vous cherchez à promouvoir l’attractivité résidentielle de votre territoire ainsi que son cadre de vie ? Découvrez en quoi une carte interactive peut vous être utile.

La carte interactive est le reflet de votre territoire

Pour attirer de nouveaux habitants et encourager de nouvelles venues, vous devez valoriser ce qui fait l’unicité de votre territoire et mettre en lumière le cadre de vie local. La cartographie permet alors de refléter la réalité de votre territoire en décrivant ce qui le compose de manière succincte et précise.

Les actifs ou retraités, qui quittent l’Ile-de-France pour la province par exemple, cherchent un meilleur cadre de vie que ce dont ils bénéficiaient auparavant. C’est pourquoi cartographier les points d’intérêt liés à la qualité de vie au sein de votre territoire est essentiel.

Pour booster votre attractivité résidentielle, découvrez notre top 6 des points d’intérêt liés au cadre de vie à représenter sur votre carte interactive :

Les commerces de proximité : commerces de bouche, boulangeries et restaurants pour souligner la proximité des commerçants et de la vie de quartier.

Les établissements de santé ainsi que les praticiens présents sur votre territoire : médecins généralistes, spécialistes, ostéopathes et pharmacies. Vous rassurez les nouveaux habitants en leur dévoilant la proximité qu’offre votre territoire avec des professionnels de la santé.

Les établissements scolaires et péri-scolaires : crèches, écoles maternelles et primaires, collèges et lycées permettront à vos futurs habitants de se projeter dans la durée avec leur famille.

Les lieux de détente et de culture : parcs, piscines, pistes de randonnée, musée, salle de concert, théâtre et autres lieux historiques. Votre territoire est dynamique et propose une multitude d’activités et de sorties.

L’attractivité économique de votre territoire : zones d’activités, grandes entreprises et facilités d’accès. Mettre en avant les atouts de votre bassin d’emploi renforce l’attractivité résidentielle aux yeux des futurs habitants : votre territoire devient un endroit où il fait bon vivre, travailler et se reposer.

Les services publics que vous proposez à vos citoyens : accompagnement à l’emploi et démarches administratives.

Les avantages de la cartographie pour futurs habitants

Outre les points d’intérêt que vous pouvez présenter en tant que collectivités, il est primordial de s’intéresser aux apports de la carte interactive pour promouvoir votre attractivité résidentielle et la qualité de vie de votre territoire.

Si la carte interactive est un relais d’informations que les collectivités territoriales alimentent, elle reste un support de communication à destination des nouveaux habitants. Son but est donc de convaincre, d’effacer les derniers doutes et de répondre aux questionnements que se posent les nouveaux arrivants.

La carte interactive est utile aux nouveaux arrivants car elle est le reflet de votre territoire : en un coup d’oeil, les personnes intéressées perçoivent le potentiel local et peuvent se projeter plus facilement. En identifiant, référençant et représentant vos points d’intérêt sur une carte, vous mettez à disposition du public une information transparente, lisible et unique.

Ainsi, vous cernez les problématiques qui les intéressent et facilitez l’accès à l’information en la centralisant au sein d’un même support de communication. Votre territoire dévoile au public tout ce qu’il a à offrir et ce, sur plusieurs niveaux : travail, santé, détente et scolaire entre autres.

L’environnement et le cadre de vie que vous proposez semblent alors correspondre parfaitement aux impératifs qui se posent aux nouveaux habitants et vous augmentez même leur compréhension du territoire en montrant l’ensemble de l’écosystème qui fait vivre votre territoire et qui fait votre dynamisme.

Enfin le dernier avantage de la carte interactive pour les futurs habitants est la possibilité de bénéficier de fiches détaillées regroupant l’ensemble des informations concernant un lieu en particulier telles que les horaires d’ouverture, l’adresse physique du lieu, le site web et le contact de l’établissement.

Cet article vous a plu ? Retrouvez nos articles sur l’attractivité économique et d’emploi, et sur l’attractivité touristique. 

Article rédigé par Imane Dekkoune

En 2017, près de 80% des français ont préparé leurs vacances en ligne. Les tendances digitales se confirment : les français se détachent progressivement des canaux traditionnels pour préparer leurs séjours et s’orientent désormais vers des contenus digitalisés.

Parce qu’une carte vaut mieux qu’un long discours, nous pensons que la cartographie est la solution que vous attendiez pour promouvoir votre attractivité touristique en valorisant les points d’intérêt de votre territoire aux yeux des visiteurs.

Assurer la promotion touristique de son territoire avec une carte interactive

Agences de Développement Touristique, Comités Départementaux et Régionaux du Tourisme ou encore Offices de Tourisme, vous souhaitez rendre votre territoire visible et attirer des touristes par la valorisation de ses points d’intérêt. Voici 5 atouts en faveur de l’utilisation d’une carte interactive pour promouvoir le tourisme de votre territoire :

  • représentez les professionnels de l’hébergement sur une carte et permettez aux touristes d’identifier aisément les offres proposées pour tous publics et tous budgets grâce à des filtres de recherche.

  • mettez en valeur les centres d’information tels que les Offices de Tourisme qui sont capables d’aiguiller le public et de fournir de plus amples informations.

  • situez votre territoire au sein d’infrastructures de transport, sportives ou culturelles et montrez le dynamisme de votre territoire.

  • devenez un relais d’informations pour l’ensemble des acteurs locaux du tourisme en centralisant l’information au sein de fiches détaillées regroupant des informations utiles telles que les horaires, le site web et le contact des professionnels.

  • saisissez l’opportunité d’atteindre un public de personnes plus large en vous basant sur leurs usages quotidiens des technologies.

Source : Agence de Développement Touristique de l’Ardèche – https://carte.ardeche-guide.com/

La carte vous permet de présenter explicitement la proposition de valeur touristique de votre territoire en identifiant tous les points d’intérêt qui y sont présents : vous proposez une information accessible et centralisée.
Qui n’a pas déjà renoncé à un lieu de vacances par manque d’informations ? Par la mise en place d’un outil interactif, vous facilitez la préparation des vacances des visiteurs et ils gardent un souvenir positif de leur séjour : votre territoire apparaît comme accueillant et accessible. C’est la réputation de votre territoire qui est en jeu !

Les avantages de la cartographie pour les touristes

Si la première partie de notre article présentait les apports de la cartographie pour la promotion de l’attractivité touristique, dans cette partie nous vous présenterons les avantages de la carte interactive pour les touristes : ils sont le premier public visé par votre communication.

Au travers de la cartographie, vous pouvez expliquer les services et les expériences que vous proposez aux touristes, qu’ils soient nationaux ou internationaux. Pour cela, l’intégration de médias (photos, vidéos…) à la carte pour présenter des lieux et des établissements rendent le voyage plus tangible : la préparation des séjours en est ainsi facilitée pour les touristes et visiteurs. La carte interactive devient alors la vitrine de votre territoire, reflète ce qui rend votre territoire unique et fait rayonner vos acteurs locaux.

Les touristes sont rassurés sur les prestations des établissements : les acteurs locaux que vous mettez en avant sur la carte interactive sont des professionnels que vous agréez et vous êtes garant de leur professionnalisme. Les touristes auront ainsi moins de réticence à tester des hébergements proposés par un organisme public dédié au tourisme et à s’aventurer hors des sentiers battus.

La carte, c’est aussi le moyen d’encourager les touristes à faire de votre territoire leur nouvelle destination favorite. Vous pouvez ainsi par le biais de la carte interactive proposer des parcours thématiques ponctués par des points d’intérêt culturels, gastronomiques ou randonnée-nature : les touristes choisissent le parcours qui leur correspond et s’assurent une belle expérience.

Une autre option est également disponible : laisser les touristes et visiteurs faire preuve de créativité en leur proposant de créer un itinéraire totalement personnalisé grâce à l’utilisation de filtres où les utilisateurs rentrent leurs préférences. Ils s’approprient la carte interactive, réalisent leur guide et bénéficient d’un programme entièrement aménagé qui respecte leurs goûts et leurs attentes :  ils élaborent leur propre itinéraire, décident de la distance qu’ils souhaitent parcourir et du temps qu’ils souhaitent consacrer à chaque étape. En un mot, ils créent un séjour unique au sein de votre territoire.

En outre, la carte interactive c’est aussi le moyen d’accroître votre visibilité en ligne car les visiteurs vont trouveront plus facilement. La carte étant un outil facile d’utilisation, il sera plébiscité pour la mine d’informations fiables et complètes que vous proposez par son biais : le trafic amenant du trafic, votre site web dédié au tourisme sera d’autant plus visible et remontera dans les moteurs de recherche.

Cet article vous a plu ? Découvrez notre article thématique sur la valorisation économique des territoires par la carte interactive.

 

Article rédigé par Imane Dekkoune

Une carte vaut mieux qu’un long discours. La cartographie pourrait être la solution que vous attendiez pour développer l’attractivité de votre territoire en valorisant ses atouts et points d’intérêt aux yeux des entreprises et des actifs. Dans cet article, vous retrouvez trois arguments en faveur de la cartographie pour promouvoir votre territoire.

La carte au service de la valorisation économique des territoires

Métropoles, agglomérations, agences d’urbanisme et CCI, vous êtes en charge de l’attractivité économique de votre territoire, avez-vous déjà pensé à une carte interactive pour booster votre attractivité auprès des entreprises et futurs habitants de votre territoire ?

6 usages de la carte interactive sur votre site web :

  • communiquer sur les grands projets industriels et d’urbanisme pour démontrer le dynamisme de votre territoire
  • représenter les entreprises et acteurs locaux en les classant par secteur d’activités pour mettre en avant les fleurons locaux
  • détecter de nouvelles opportunités économiques : la visualisation du bassin d’entreprises permet de présenter de potentielles synergies d’entreprises où vos acteurs locaux sont identifiés comme de potentiels fournisseurs ou partenaires.
  • mettre en avant les dynamiques d’emploi de votre territoire (nombre d’offres d’emploi par commune) afin d’attirer à la fois entreprises et actifs
  • transmettre des informations complémentaires grâce à des infobulles (horaires d’ouverture, adresse, contact…) pour orienter les démarches des intéressés
  • faciliter l’accès à l’information en proposant une présentation du contenu modulable grâce à une hiérarchisation de l’information avec des filtres et catégories

 

Source : https://www.saint-etienne-attractivite.fr/fr/carte

Le fait de communiquer explicitement sur le tissu économique local et ses initiatives permet de retenir l’attention grâce à la présentation succincte des atouts du territoire. L’objectif est surtout d’attirer des entreprises en se basant sur les expertises des acteurs locaux, qui peuvent ainsi être identifiés comme de futurs partenaires d’affaires.

Le territoire doit apparaître comme étant à l’écoute des entreprises et de leurs besoins : la carte permet de visualiser le réseau entrepreneurial existant ainsi que les facilités d’accès par la route et le train.

Devenir acteur de l’attractivité de son territoire

Vous souhaitez communiquer sur l’attractivité de votre territoire, voici les indicateurs à visualiser sur une carte. Dans le cas d’une carte interactive pour valoriser son attractivité économique et d’emploi, on représentera des indicateurs économiques ainsi que des indicateurs relatifs au marché du travail.

Exemples d’indicateurs économiques :

  • répartition sectorielle des entreprises
  • proportion de création de nouvelles entreprises
  • balance départementale/régionale du commerce extérieur
  • revenu moyen des ménages

Exemples d’indicateurs d’emploi et du marché du travail :

  • répartition sectorielle de l’emploi salarié
  • l’évolution du taux de chômage
  • le taux d’emploi par catégorie d’âge
  • le taux d’emploi par catégorie socio-professionnelle
  • le taux d’emploi par temps de travail (complet/partiel)
  • proportion de la population diplômée de l’enseignement supérieur

 

En mettant à disposition des entreprises et actifs une carte interactive, vous êtes identifié comme l’interlocuteur de référence qui saura renseigner et répondre aux questionnements. Vous devenez alors partie prenante des décisions prises par les entreprises car vous avez une liberté totale sur ce que vous communiquez et sur la manière de le faire.

La démarche de marketing territorial pour laquelle vous optez est pro-active : vous allez vers le public pour vanter les bénéfices de votre territoire et êtes acteur du changement et du dynamisme économique local.

En définissant un cadre dans lequel les entreprises et entrepreneurs peuvent se projeter, vous simplifiez la prise de décisions quant à l’emplacement futur de leurs activités. C’est donc votre territoire dans sa globalité qui gagne en attractivité économique et qui récolte les bénéfices d’une campagne d’attractivité rudement menée.

Adapter sa communication au grand public

La carte interactive fait partie de ce panel d’outils digitaux auxquels toutes les générations sont sensibilisées. En optant pour ce support de communication, on a l’opportunité d’adresser des profils très variés : entreprises, jeunes actifs, familles ou encore retraités.

A l’ère du digital, l’obtention d’une information dynamique est devenue légion : pouvoir choisir la quantité et les thématiques d’information que l’on souhaite est alors essentiel. En dotant la carte de différents filtres, on facilite l’accès aux informations et on en augmente la lisibilité.

De plus, la carte permet de partager de nombreuses informations sur un support unique et en proposant un outil intuitif et adéquat, on a l’assurance d’avoir un dispositif basé sur les usages quotidiens des nouvelles technologies et d’augmenter son efficacité et sa portée auprès du grand public.

La carte est donc un outil performant pour développer son attractivité économique et d’emploi car elle permet d’avoir une lecture graphique et parlante des informations et d’être facilement personnalisable.

A l’occasion du cinquantenaire de l’ère Open, nous avons choisi de revenir sur les victoires de l’Histoire de Roland-Garros et sur la lutte livrée par les différentes nations et leurs champions afin de triompher lors des compétitions.

Internationaux de France : l’ Europe et des États-Unis font main mise sur les victoires

De nombreuses victoires sont à mettre au compte de l’Europe et des États-Unis, qui semblent dominer les éditions de Roland-Garros dans les catégories simple messieurs (88%) et simple dames (82%).

Néanmoins, on observe que la performance européenne du simple messieurs est très largement portée par l’effort de la Suède et de l’Espagne avec respectivement neuf et seize titres. Quant à la répartition européenne des victoires féminines, celle-ci est beaucoup plus équilibrée : en considérant individuellement les pays, seule l’Allemagne sort du lot avec six titres. Ces constats renforcent donc l’hégémonie des États-Unis dans les catégories simple.

Ces deux cartes tendent à démontrer qu’au niveau professionnel, le tennis reste un sport de pays développés. Toutes catégories confondues aucun pays d’Afrique n’est représenté au tableau final et si l’Asie est présente, elle le doit seulement à la victoire de la chinoise Li Na en 2011. La compétition féminine ne compte ainsi aucune championne sud-américaine alors que son équivalente masculine leur fait la part belle.

En s’intéressant aux joueurs de tennis les plus titrés à Roland-Garros, la concentration des titres en Europe et aux États-Unis s’explique alors facilement.

De fait, quand on observe le classement des joueurs ayant été titrés au moins trois fois, on s’aperçoit que le classement masculin se décompose en quatre pays : Espagne, Suède, République Tchèque et Brésil; et le classement féminin en six pays : États-Unis, Allemagne, Belgique, Australie, Espagne et Yougoslavie. Chez les hommes, seules cinq personnes peuvent se targuer d’avoir remporté au moins trois fois Roland-Garros alors qu’elles sont sept chez les femmes.

Il existe de grands écarts au sein même de ce top 5 masculin: Wilander, Lendl et Kuerten détiennent trois titres, Borg se hisse à la deuxième place avec six titres et Nadal survole la compétition avec dix victoires. Le classement féminin est plus serré : on retrouve donc Sánchez, Seles, Smith-Court et Williams qui ont été titrées trois fois, Henin quatre fois alors que Graf et Evert font office d’ovnis avec six et sept titres.

Ces palmarès confirment bien les tendances européennes et américaines : pour le simple messieurs, les pays européens sont à l’honneur, et si le simple dames est dominée par une américaine, la suite du classement est exclusivement européenne.

Certaines nations semblent être de réelles fabriques à champions et sont parfois à l’origine de superchampions. On citera notamment l’Espagne qui a vu six champions couronnés lors des éditions masculines de Roland-Garros, huit si l’on inclut les trois victoires de la championne Arantxa Sánchez Vicario et la victoire de Garbiñe Muguruza dans la catégorie simple dames.

L’Espagne peut donc remercier Rafael Nadal qui lui ramène dix titres et fait figure d’exception dans l’histoire des Internationaux de France depuis le début de l’ère Open. Cette ultra-performance est uniquement masculine : il n’existe pas encore de Nadal féminin.

À tout champion son temps

L’analyse globale des résultats des Internationaux de France ne permet pas de rendre compte de la lutte acharnée à laquelle se sont livrés les différents pays depuis le début de l’ère Open. Ainsi, en décomposant la compétition en différentes catégories d’années, l’appréciation des résultats change totalement.


Sur la période 1968-1989, la Suède et la République Tchèque sont les deux grands champions des éditions de Roland-Garros avec respectivement neuf et cinq titres remportés.

Les suédois Björn Borg et Mats Wilander ainsi que le tchèque Ivan Lendl sont alors les grands noms du tennis mondial et s’imposent durant de nombreuses années lors des éditions des Internationaux de France.


Sur la période 1990-2009, l’Espagne survole les éditions avec neuf titres Roland-Garros alors que les États-Unis montent en puissance avec trois titres tout comme le Brésil, qui fait son apparition au tableau final grâce aux victoires de Gustavo Kuerten.

L’Espagne fait alors figure d’exception avec cinq joueurs titrés dont Sergi Bruguera titrés deux fois et Rafael Nadal qui comptabilise cinq titres sur cette période.



Quant à la période actuelle (2010-2017), la présente carte démontre bien une concentration exclusive des titres en Europe.

L’espagnol Rafael Nadal force le respect avec six victoires supplémentaires, seulement entrecoupées par le suisse Wawrinka, et le serbe Djokovic qui ravissent chacun une victoire. L’Espagne est donc le pays le plus titrés sur cette décennie en accumulant six titres remportés sur les huit dernières éditions de Roland-Garros.

Chacune des décennies des Internationaux de France est donc rythmée par un ou plusieurs pays vedettes. Ainsi, si le début de l’ère Open a été marqué par l’hégémonie de la Suède et dans une moindre mesure par celle de la République Tchèque, il va sans dire que les trente dernières années ont été largement dominées par l’Espagne, qui doit dix de ses seize titres au joueur le plus titrés à Roland-Garros : Rafael Nadal.

Si plusieurs nations ont accumulé des titres, dans la catégorie simple messieurs c’est l’Espagne qui en détient le record avec seize titres à son palmarès. De tout temps, l’Europe et les États-Unis ont concentré la majorité des victoires décernées à Roland-Garros et ce, quelle que soit la période concernée. Néanmoins, les pays européens semblent tirer leur épingle du jeu de plus en plus régulièrement. Une tendance semble ainsi émerger: les nations européennes domineront-elles à l’avenir toutes les éditions de Roland-Garros ?

Rien n’est moins sûr avec la nouvelle génération d’athlètes qui remplace petit à petit les grands noms du tennis: il s’agira d’une occasion en or pour les pays des continents africain et asiatique de se faire une place au sein de cette compétition. Deux noms à retenir donc:  le coréen Chung (20ème mondial) et le japonais Taro (85ème mondial), tous deux âgés d’une vingtaine d’années.


Article rédigé par Imane Dekkoune

Les Espaces Naturels Sensibles et les itinéraires de randonnées sont des atouts phares de l’attractivité de votre territoire et de son développement touristique.

Cartographiés depuis leur création dans vos SIG, leur valorisation implique une mise à jour rapide à partir du terrain et un accès facile pour le  grand public..

Fort de son expérience en cartographie web et en solution de mobilité, Smart/Origin accompagne depuis 5 ans ses clients dans la valorisation de leur biodiversité par une suite applicative en lien avec vos SIG, garantissant ainsi une parfaite interopérabilité avec votre système d’information géographique.

 

 Field : Suivi et gestion de votre patrimoine en mode nomade

Embarquant l’ensemble des données structurantes de vos ENS et PDIPR, la solution nomade FIELD vous permet la création ou la modification de vos données et leur intégration rapide dans votre SIG.

Fonctionnant en mode connecté ou déconnecté, vous pourrez enrichir votre référentiel avec des objets de type signalétiques, POI, travaux…

 

 Cities : Améliorez l’attrait de votre territoire grâce à vos données

A destination du grand public, CITIES permet la promotion de vos espaces et itinéraires grâce à sa cartographie web assurant un accès rapide et intuitif à vos données.

Propice à l’itinérance et à la balade, l’utilisateur pourra à l’aide de recherche ciblée accéder facilement à des POI de types activités de pleine nature, patrimoines, évènements, hébergements, restaurants…

 

 

 

Citizen : Permettez à vos usagers de devenir acteur de votre patrimoine

Intuitive et ergonomique, CITIZEN donne au grand public un accès à partir de leurs smartphones à toutes les informations de vos ENS et itinéraires de randonnées avec ou sans connexion internet.

L’application propose de filtrer les itinéraires en fonction de la position de l’utilisateur et de critères variés (durée, difficulté, dénivelé…). D’autres fonctionnalités sont également disponibles comme les alertes GPS, les mises à jour automatiques, la visualisation de la carte dynamique des itinéraires (départ et arrivée, tracé, POI…). etc.

Disponible sur Android et iOS, cette application mobile renforce également le lien avec vos usagers en leur permettant de vous déclarer des difficultés ou incivilités présentes sur votre territoire.

 


Smart/Origin en 3 points :

  • Une ergonomie au centre de toutes nos solutions
  • Une parfaite interopérabilité avec vos SIG par l’intégration de nos solutions dans votre système d’information
  • Une interactivité poussée avec le grand public le rendant acteur de votre patrimoine

Après les métropoles de Toulon et de Cannes, c’est à présent le Grand Besançon qui confie la valorisation de son territoire aux équipes de Smart/Origin par le déploiement d’une nouvelle cartographie web destinée à ses usagers.

Smart/Origin concentre dans son offre l’ensemble des fonctionnalités dont une collectivité a besoin pour faciliter l’accès et rendre plus attractif les données de son territoire.

 

La cartographie comme outil de promotion de vos territoires.

Longtemps laissée à des techniciens spécialisés, la cartographie est désormais utilisée au quotidien dans nos applications bureautiques, nos tablettes ou smartphones.

Conscient de ces enjeux, Smart/Origin accompagne depuis plus de 5 ans ses clients dans la modernisation de leur système d’information géographique en facilitant l’accès à leurs données par l’ergonomie poussée de ses interfaces et la réalisation d’applications responsive accessibles par un large public.

Donnant un accès simple et rapide aux différentes données d’un territoire, la cartographie web représente un atout majeur dans son attractivité

 

Pour une  performance accrue de vos services et de vos missions

Outre le marketing territorial, l’offre Smart/Origin permet à chaque collectivité de mieux maitriser leur environnement par une connaissance précise de leur patrimoine.

Agrégeant les différents sources de données métier, Smart/Origin apporte à chaque service un atout majeur dans la conduite opérationnelle et stratégique de leurs activités par l’exploitation de ses Dashboards Géo Décisionnels.

Forte de l’expérience de ses équipes, la société a également développé une expertise dans les outils d’optimisation et de pilotage des activités techniques en donnant à chaque agent de terrain un accès nomade facilitant la collecte des données métiers et leurs mises à jour.

Limitant la redondance des tâches administratives liées à leurs activités, ils pourront également saisir toutes leurs procédures métier en temps réel permettant ainsi de recentrer leurs activités sur leur cœur de métier.

On ne peut bien piloter et promouvoir que ce que l’on connait et maîtrise, tel est l’enjeu que Smart/Origin relève au quotidien pour ses clients.

 

À propos de Smart/Origin

Smart/Origin est une société éditrice de logiciels qui officie dans le domaine du Web, de la mobilité et des systèmes d’informations géographiques et géo décisionnels.

Créée autour de l’idée d’associer les compétences complémentaires pour développer des concepts innovants visant à garantir et améliorer la performance de ses clients, aujourd’hui Smart/Origin se développe à la croisée des technologies BI, Géomatique et de la Data Science.

Membre de la French Tech et partenaire Esri Silver, la société connait une croissance constante de son activité depuis sa création, fruit du partenariat créé avec chacun de ses clients.


Participez aux événements Smart/Origin :

Web Démo : Valorisez vos territoires à l’aide de vos données
Le 16/03 de 11h00 à 12h00

Web Démo : Géo Dashboard : Possédez une vision réelle et interactive de votre patrimoine
Le 23/03 de 14h00 à 15h00

Web Démo : Crue Inondation ! : Anticipez et améliorez la gestion de vos crises
Le 23/03 de 11h00 à 12h00


À l’occasion de notre participation au concours Data City Paris, organisé par Numa, nous avons pu réfléchir aux problématiques associées au challenge : « dynamiser les commerces locaux». Ou comme nous l’avions compris, comment fournir à partir de données, une assistance aux choix de lieu d’implantation. C’est là tout l’intérêt du géodécisionnel : croiser des données géographiques pour visualiser un résultat, une véritable aide à la décision pour dynamiser ces implantations. N’ayant pas de données « à nous », nous avons cherché à rassembler celles disponibles qui nous semblaient pertinentes. Une des premières problématiques identifiée est la disparité des formats de jeux de données que nous souhaitions prendre en compte.

Pour illustrer notre réflexion, plaçons-nous dans le cas particulier où l’on cherche à trouver un lieu d’implantation dans le 19ème arrondissement pour un commerce, et faisons trois hypothèses (un peu simplistes mais ce n’est pas l’objet ici 🙂 ):

  • il est préférable de ne pas trop avoir de concurrence à proximité,
  • être proche des transports en commun est un avantage,
  • plus la densité de population est forte, mieux c’est.

Dans ce cas relativement simple, prenons pour exemple trois jeux de données facilement récupérables en lien avec nos hypothèses:

  • les commerces parisiens classés par type (opendata.Paris.fr),
  • les données socio-démographiques : population et superficie par IRIS,
  • les données de transport : ligne de transport en commun (données OSM)

Il est assez facile de visualiser ces trois jeux de données séparément, comme on peut le voir sur les images ci dessous :

Cependant, avec les trois sources de données séparées, il est difficile de percevoir une information qui pourrait être utile. On pourrait penser les superposer, mais sous ces formats disparates cela ne permettrait pas forcément d’améliorer la lisibilité. L’idée qui nous est venue à l’esprit était de choisir un format géographique intermédiaire. Pour ce cas nous avons choisi de découper le territoire en hexagones. Ensuite, pour chacune des trois sources de données d’intérêts, nous l’avons transposée au sein de ce format intermédiaire, ainsi, chaque hexagone possède trois indicateurs :

  • un score de densité, représenté ci-dessous de blanc (faible densité) à bleu foncé (forte densité),
  • un nombre de commerces, représenté de beige (très faible) à marron (nombre élevé),
  • un indicateur de présence de transports en commun, représenté en vert si positif.

 

Il est ensuite plus aisé d’avoir une représentation visuelle cohérente de ces ensembles de données.

Il suffit de « superposer » les trois sources de données transformées, c’est a dire de calculer un score d’attractivité à partir des trois indicateurs.

Ensuite, on peut rapidement percevoir une indication sur les zones pertinentes pour l’installation d’un nouveau commerce (relativement à nos hypothèses) : plus une zone tend vers le vert, plus elle est attractive.

Cette méthode, en plus de permettre une visualisation uniforme des différents jeux de données, facilite aussi par la suite l’application d’outils de data science avancés, qui permettent une assistance à la prise de décisions… mais ça, ce sera le sujet d’un prochain article !

 

Article rédigé par Gautier Daras.